Loading...

Blogue

heureux au travail
Blogue /  Mots clés /  heureux au travail

Vivre ses valeurs au travail

24 11 2015 96365131

Considérant que nous passons une grande partie de notre temps au travail, y être cohérent avec ce que nous trouvons fondamental dans notre vie apparait essentiel. Probablement en raison l’intangibilité de la chose, la notion de valeurs et les exercices pour les faire émerger semblent souvent ésotériques et déconnectés de la réalité. Pourtant, il peut être simple et mobilisant de les faire vivre en temps réel. Les valeurs, qu’est-ce que ça donne? Minimalement, deux bénéfices directs. Premièrement, les valeurs contribuent à donner une colonne vertébrale, une couleur et un sens à nos organisations en orientant nos décisions et nos efforts quotidiennement. Deuxièmement, les valeurs permettent d’identifier et de définir des «règles du jeu» à l’interne. Puisque nous cohabitons au sein de nos organisations, un minimum de règles de vie s’impose, comme à la maison, pour éviter l’apparition de «n’importe quoi» au fil du temps! Les valeurs corporatives Il en va du leadership des propriétaires ou des dirigeants de préciser les couleurs qu’ils veulent donner et perpétuer au sein de l’organisation. Simplement : qui sommes-nous, qu’est-ce qui nous distingue et ce qui nous différencie? Ces nuances qui composent notre identité doivent être présentes partout. Pour vivre ces valeurs, chacun doit les connaitre et doit pouvoir en parler et les expliquer. Nous ne pouvons pas prétendre être une entreprise différente si nos employés ne se distinguent pas dans le même sens et, si en plus, ils ne savent pas en quoi nous voulons être uniques! Il y a quelques jours, je questionnais un propriétaire et son directeur général sur leurs valeurs corporatives. Ils ont dû se lever et aller chercher un cartable dans un classeur pour me les présenter… Aussi bien ne pas en avoir! Clairement, les valeurs doivent nous permettre d’éviter des erreurs et des faux pas en ce qui à trait aux attitudes et aux comportements et de réduire au minimum les risques de «se piler sur les pieds» et de se «taper sur les nerfs». Une vieille blague en ressources humaines dit que nous engageons les gens pour leurs compétences et que nous les congédions pour leurs attitudes! Par contre, nous ne pouvons blâmer personne si nous n’avons pas pris le temps ou fait l’effort de baliser les façons de faire et d’être recherchés. Garder notre attention en trop grande partie sur la tâche et les choses à faire nous expose à devoir gérer des difficultés relationnelles, à voir naître des problèmes et des conflits au sein de nos troupes. S’approprier des valeurs communes est un exercice noble, positif et mobilisant. Le véritable défi est d’avoir le courage de les faire respecter! Mes valeurs personnelles Adhérer aux valeurs de l’entreprise ne signifie pas abandonner les miennes. Au contraire! Je dois me questionner pour les identifier et les connaitre afin de savoir si elles sont compatibles avec celles de l’organisation. Le contraire me conduira tôt ou tard à être malheureux au travail. Nous avons donc cette responsabilité individuelle de connaitre ce qui est vraiment important pour nous, et peut-être même non négociable, pour être heureux en emploi. Je ne peux pas porter de jugement sur les attentes d’un employeur à mon égard en lien avec ses valeurs si mes propres valeurs et attentes sont nébuleuses! Nous devons nous rappeler qu’entrer au travail tous les matins chez un employeur est un choix. Un choix que je dois assumer. Même si j’ai l’impression de ne pas avoir le choix et que je ne peux m’offrir le luxe de me magasiner un emploi, demeurer chez un employeur ayant des valeurs entrant en collision avec les miennes demeure bel et bien un choix! Les nôtres! Ensemble, employeurs et personnel devons et pouvons faire des choix mutuellement satisfaisants, cohérents, et stimulants. Créer une relation d’emploi et la maintenir ne devrait en aucun temps s’apparenter à un mariage obligé. Choisir l’autre partie et choisir de travailler ensemble de façon harmonieuse et cohérente est un bon point de départ pour réussir à être heureux au travail!

Un petit nouveau dans la grande famille LeBleu[2935]!

22 juillet   Karine Bourassa   Famille   bébé, naissance, heureux au travail

Un petit message très court, léger et rempli de bonheur cette semaine! Comme plusieurs d'entre vous ont suivi l'évolution de ma bedaine au courant des derniers mois j'ai décidé d'utiliser mon blogue pour vous présenter mon petit dernier... Voici une photo de notre petit Noa Martel avec à peine 10 heures de vie! Une vraie petite merveille! Noa est né le 8 juillet dernier et pesait 8 livres 9 et mesurait 20 pouces. Au plaisir de vous croiser bientôt! Karine Bourassa

Formule mathématique des avantages sociaux... ma combinaison gagnante!

Entete Blg 13

Chaque organisation a intérêt à cibler le bonheur de ses employés car rationnellement qui dit employé heureux dit productivité élevée. On sait tous que devoir remplacer et former de nouveaux employés coûte beaucoup plus cher que d’instaurer un programme d’avantages sociaux qui aura un impact significatif sur la mobilisation de votre équipe... Statistiquement, un salaire élevé rend un employé heureux... pour environ 2 semaines! Il faut offrir beaucoup plus qu’un salaire pour maintenir l’intérêt et augmenter le niveau de rétention organisationnelle. Donc, des avantages sociaux bien pensés correspondant aux besoins de vos employés sont de mise et par ricochet vous diminuerez votre taux de roulement. En vrac, quelques idées qui ont fait leurs preuves chez nous ou chez nos clients. De façon plus terre à terre... Augmenter significativement le nombre de semaine de vacances en fonction des années d’ancienneté;Journées de congé flottantes prises au choix durant l’année;Bonus surprise en fonction des périodes fortes de l’année;Horaires variables permettant un meilleur équilibre travail famille. De façon plus créative... Offrir des objets promotionnels aux couleurs de votre entreprise. Une fois par année l’employeur peut allouer un budget par employé en fonction de son ancienneté et celui-ci peut choisir ce qu’il préfère parmi des objets et vêtements présélectionnés.Juste avant le début des vacances, offrir un diner barbecue cuisiné par le patron lui-même !Offrir une journée de congé le jour de l’anniversaire de l’employé!Mettre sur pied des activités sportives sur l’heure du dîner.  De façon simple et percutante... Sourire.Faire une tournée matinale pour saluer vos employés;Rendre service même lorsque vous ne savez plus où donner de la tête;Souligner la nouvelle coupe de cheveux, le nouveau veston ou l’attitude positive d’un ou d’une collègue;Reconnaître avec sincérité les bons coups. Cette petite liste n’est en fait que la pointe de l’iceberg des avantages sociaux... Il y en a autant sinon plus que les mille et une façons de manger les fromages d’ici! Yves Maurice / [email protected]