Loading...

Blogue

courage
Blogue /  Mots clés /  courage

Gestionnaires, avez-vous le courage de...

4

Actuellement, dans différentes entreprises ou organisations, les postes de gestionnaires sont comblés par des gens qui n’ont pas nécessairement eu la formation pour le devenir. La plupart du temps, ceux-ci sont promus gestionnaires, car ils sont très travaillants et très engagés envers leurs employeurs. Une fois en poste, ils réalisent qu’être gestionnaire n’est pas si simple. Le regard des gens avec qui vous étiez collègues change, car vous êtes maintenant en position d'autorité. Souvent, les personnes avec qui vous aviez beaucoup de plaisir et de complicité commencent à vous confronter et même à résister aux changements que vous proposez. Difficile de comprendre pourquoi les gens réagissent ainsi, surtout qu'auparavant, quand vous étiez leurs collègues, ils souhaitaient tous des changements! Dès ce moment, la peur peut commencer à envahir le nouveau gestionnaire. C'est ce qu’on appelle l'isolement. Plus on occupe un poste hiérarchique important dans une organisation, plus les chances sont grandes de se sentir isolé. Pour y faire face, vous aurez besoin de courage! Avoir le courage d'en parler Trop souvent, les nouveaux gestionnaires ne parlent pas de ces situations. Ils ont peur de passer pour des incompétents. Pour moi, d'avoir le courage de parler à son patron ou à une personne qui peut aider est un signe d'humilité et de leadership. Au contraire, de ne pas en parler peut amener à l'abandon, car le niveau de stress sera insupportable. Avoir le courage de mettre votre équipe dans le coup Afin d'éviter la confrontation, les gestionnaires vont essayer de trouver, par eux-mêmes, une solution face à un problème sans impliquer leurs équipes dans le processus. Le plus difficile dans cette situation, c'est d'essayer de convaincre l'équipe du changement à appliquer. Avec un peu de courage, il est bien plus profitable d'impliquer votre équipe dans la démarche de réflexion pour trouver une solution. Ainsi, la solution tiendra compte de la réalité. La solution sera aussi implantée avec beaucoup moins de résistances, car les gens y croiront! C'est aussi une belle opportunité pour travailler la responsabilisation des individus qui forment l`équipe. Avoir le courage d`agir Même après avoir impliqué votre équipe dans le processus de solution, vous rencontrerez de la résistance. La raison est simple, tout changement demande de faire les choses autrement, donc la routine change. La résistance est donc presque inévitable. Souvent, pour éviter la confrontation, les gestionnaires n’interviendront pas en espérant que les choses se placent d’eux-mêmes. C`est exactement la chose à ne pas faire. Il faut avoir le courage d`agir et de rencontrer la ou les personnes immédiatement pour comprendre ce qui se passe. Une des premières raisons d`intervenir est de valider s’il y a encore des incompréhensions reliées au changement ou si la résistance est strictement reliée à des attitudes négatives volontaires. Un des risques de ne pas intervenir est que l'équipe soit affectée par ces attitudes négatives. Un manque de leadership peut s’avérer très nocif dans une organisation surtout en période de changements. Souvent, agir sécurise les bons joueurs dans l'équipe et mobilise le reste de l’équipe. Pour savoir si, en tant que gestionnaire, votre courage a fait défaut durant l'année, voici un moyen très simple pour le valider : Si lors d’une évaluation annuelle vous annoncez pour la première fois à un employé vos insatisfactions vis-à-vis un comportement ou une attitude, c’est que vous auriez dû intervenir bien avant. Les évaluations annuelles devraient être une rencontre ou vous faites un suivi d’objectifs et non un endroit pour annoncer en primeur des mauvaises nouvelles. Et puis, avez-vous le courage?

Les histoires d'horreur n'arrivent pas qu'à l'Halloween, attendez de voir Noël!

Entete Blg3

Les costumes ne sont pas encore rangés et les plats de bonbons débordent encore que déjà arrive à grand pas la saison des partys de Noël! Basé sur votre expérience des derniers partys d’entreprises ou simplement en regardant la dernière année au travail, qu’anticipez-vous lors des festivités de votre organisation? Qu’est-ce que vous craignez? Quel cauchemar ne voulez-vous pas rencontrer? Les activités des fêtes sont des opportunités incroyables pour prendre le pouls de l’entreprise et mesurer la santé de la relation que nous entretenons avec nos équipes. Assurément, certains d’entre vous ne veulent pas revivre ces expériences où des collègues ont réglé leur compte dans le stationnement, où l’alcool a provoqué des profonds malaises en enlevant des inhibitions, où certains se sont retrouvés seuls et isolés, où vous avez été amèrement déçu de la participation du groupe, où tous vos efforts ont été pris pour acquis, etc. Dès maintenant, vous pouvez poser des gestes concrets pour vivre et faire vivre des activités de reconnaissance dignes de ce nom. Selon moi, les activités de Noël devraient servir à : Célébrer et surtout reconnaître ce qui a été accompli dans la dernière année;Rassembler tout le monde, sans exception, pour avoir le plaisir de se rencontrer et contribuer au développement de la synergie des équipes;Voir des patrons aller vers les gens et rendre visibles et audibles leur fierté et leur appréciation face à ces mêmes personnes;Voir et vivre une expérience d’équipe où on sent l’effort des organisateurs pour préparer et organiser un moment unique dont chacun se souviendra;Sentir que chacun des invités a le goût d’être là et contribue à ce que la fête soit un succès;Entendre les équipes apprécier les efforts d’organisation et les investissements de temps, d’énergie et d’argent pour contribuer à les rendre heureux sans sentir que tout ce rituel et ces coutumes sont un droit acquis. Pour y arriver, il y a du travail à faire! Du travail qui demande courage, audace et humilité. Quelles tensions ou problématiques devraient être résolues ou désamorcées immédiatement pour éviter les dérapages dus à une combinaison alcool et une présence forcée dans la même salle?Quel est le taux de participation que j’anticipe? Que j’aimerais? Comment l’obtenir?Clairement et concrètement, pour que ça ne soit pas que le party 2014, qu’avez-vous vraiment le goût de souligner et de reconnaître?Quoi faire et demander aux équipes pour responsabiliser chacun et transformer vos activités en succès?De quelle façon oserez-vous vous distinguer pour changer la routine?Honnêtement, vous le premier, avez-vous le goût? Organiser vos activités de Noël ne devrait pas être un cauchemar, bien au contraire! Lorsque vous planifiez et organisez un voyage dont vous avez envie, les semaines avant le départ sont sous le signe du plaisir, du rêve, de l’enthousiasme et de la hâte. Il devrait en être ainsi dès aujourd’hui. Comme pour mes garçons, découpant frénétiquement pour le Père Noël des images de ce qu’ils souhaitent! Ils sont dans l’esprit de Noël depuis déjà un bon moment! Que chacun soit heureux d’aller à votre party d’entreprise! C’est ce que je vous souhaite. Sinon, il risque de manquer du monde et/ou ça risque d’être long et plate… en plus d’avoir à payer la facture comme employeur. Ce n’est pas ce que j’appelle en avoir pour son argent! Pour en avoir pour votre argent, vous devez vous y investir. Chez Déry & associés, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner face à vos défis de leader pour développer et prendre soin du climat et de l’esprit d’équipe. Tout comme pour accroître votre capacité et celle de votre entreprise à vivre et faire vivre des gestes de reconnaissance à haute valeur ajoutée. Chez Kiwi Création, parce que le contenant est aussi important que le contenu, nous nous chargerons de l’emballage pour contribuer à donner le goût à tous de ne pas manquer vos festivités cette année. Chez Créations Dynamiques, nous nous efforcerons de trouver avec vous les cadeaux distinctifs permettant d’avoir un impact significatif sur la fierté et le sentiment d’appartenance. Bons préparatifs et souvenez-vous que les préparatifs sont aussi importants que le voyage! Daniel / [email protected]