Loading...

Blogue

bonheur au travail
Blogue /  Mots clés /  bonheur au travail

Être heureux au travail : saisir chaque jour!

30 05 2016 64908876 Etreheureux Web

Carpe DiemJ’anime une chronique sur le bonheur au travail depuis déjà huit mois. Je crois que nous pourrions résumer de nombreux sujets et nous simplifier la vie en revenant à l’essentiel. Carpe Diem. Comment saisir le jour présent? Si chaque journée était unique et ne revenait qu’une seule fois, comment la saisir et en profiter au maximum au travail pour participer à ce milieu de vie, y être bien et s’y développer? Trois simples questions, à se poser chaque jour, pourraient contribuer à faire une différence.
Aujourd’hui, comment puis-je faire pour améliorer mes résultats en temps et en qualité?En tenant compte du fait que nous n’avons pas de pouvoir sur tout, je dois tout de même savoir où je m’en vais! Du moins, avoir le courage de demander la direction et mon chemin! À la base, planifier ma journée et atteindre mes objectifs sont mes responsabilités. Ce seront possiblement parmi les premiers éléments que mon patron observera et jugera. Mes journées doivent avoir un sens et un but précis. Je dois développer et conserver le réflexe de me remettre moi-même en question pour tenter de m’améliorer. M’améliorer pour gagner en efficacité tout en étant mieux. Je demeure convaincu de la possibilité de concilier optimisation et bonheur au travail.
Pour y arriver, à qui pourrais-je demander un coup de main?Deuxième élément pour saisir le jour : ne pas rester seul! Tout se passe rapidement et dans l’action. Le travail d’équipe me permettra de réaliser ce qui m’apparaît difficile ou même impossible seul. Savoir développer un bon plan de match en utilisant notre créativité collective est essentiel.Avoir la générosité d’aller vers les autres et offrir spontanément et volontairement de l’aide à un collègue malgré le fait que je sois moi-même occupé n’est pas un luxe. Reconnaître que je peux avoir besoin d’aide et l’accepter est tout aussi important.Nous construisons des choses plus grandes que nous. Nous devons construire nos journées et notre futur ensemble.
Et si cette journée était unique… quelle serait mon attitude?Prendre quelques secondes par jour pour observer et prendre conscience de sa propre attitude est également fondamental. Je dois réaliser quel choix je suis en train de faire au moment présent à l’égard de mon énergie et de mon mode de pensée face aux réalités que je rencontre. Suis-je en train de m’empoisonner la vie moi-même? Parfois, nous n’avons pas besoin de l’aide des autres à ce sujet…Si mon milieu de travail est trop malsain ou néfaste pour entretenir une attitude positive et enthousiaste, mais que je choisis de rester, cela demeure un choix que je dois assumer sans en faire payer le prix aux autres…Mon attitude est un choix qui a de l’impact sur les autres. Nous avons donc tous cette responsabilité commune de contribuer à entretenir des lieux de travail agréables. Personne n’a spontanément le goût de sourire à quelqu’un de désagréable.Comme le dit une de mes associés; mieux vaut un sourire forcé qu’un air bête sincère!Carpe Diem!CHRONIQUE RADIO Pour écouter la chronique radio en lien avec ce billet, visitez :
Bonheur au travail sur les ondes de Radio-Canada "Des matins en or"


Journée internationale du bonheur par l’ONU

21 03 2016 63708818 Bonheur Au Travail

Un article du 16 mars dernier d’Anne-Marie Yvon de Radio-Canada intitulé Nul besoin d’un ministre du Bonheur au Canada stipule que : « Les Canadiens sont naturellement heureux et le demeurent d’année en année, selon des données recueillies, pour une quatrième fois, par le programme Réseau de solutions pour le développement durable de l’ONU (Sustainable Development Solutions Network).  Cet organisme a quantifié le bonheur dans 157 pays en analysant les conditions de vie, pour tenter d’influencer les politiques des gouvernements. Dans le cadre de la Journée internationale du bonheur, célébrée le 20 mars par l’ONU, cette étude nous apprend donc que le Canada demeure dans le peloton des dix pays les plus heureux du monde, pour la période 2013-2015. » L’article fait également référence à la nomination d’une ministre du bonheur aux Émirats arabes unis en février dernier, région du globe ne figurant pas dans le peloton de tête de cette même étude. Nous n’aurions pas besoin d’un tel ministère parce que sommes déjà bons… Comme si nous ne pouvions pas continuer de nous améliorer! Qui porte le chapeau de ministre du Bonheur dans votre organisation? C’est bien connu, les employeurs et patrons doivent composer avec la réalité de porter plusieurs chapeaux. Entre autres, ceux de ministre des Finances, du Développement économique et du Travail. Plus rarement, ils portent ceux de la Famille, de l’Éducation ou du Bonheur! Même si notre moyenne est intéressante au Canada, au sein de nos entreprises, chaque leader devrait avoir son propre chapeau de ministre du Bonheur. Ce chapeau ne devrait pas être plus important que celui des finances et du travail, mais il ne devrait pas non plus l’être moins. Changer de perspective Ainsi, nous pourrions systématiser des questions atypiques mais fondamentales dans nos processus de décisions. Nous avons parlé allègrement dans les chroniques antérieures des défis et des enjeux de productivité, d’efficience et de bonheur dans nos organisations. Pour être cohérents, et dans une perspective de développement durable et intégré, nous devrions automatiquement inclure dans nos réflexions, analyses et décisions, la prise en considération des impacts humains pouvant affecter le bonheur des personnes nous faisant confiance. Trop souvent, ces éléments ne sont considérés que lors de grands changements. Nous devons intégrer ce niveau de préoccupations dans nos opérations quotidiennes. Évidemment, nous ne voulons pas que des processus de changements importants dérapent. Par contre, tous les petits changements que nous vivons constamment peuvent potentiellement faire naitre des irritants et des causes de résistance. Notre vie de tous les jours au travail contient donc un potentiel élevé de désagréments et d’irritants représentant un risque aussi significatif que des virages corporatifs majeurs. Parions qu’intégrer en permanence le souci du bonheur à des personnes qui partagent nos vies professionnelles contribuera à la gestion des changements, leur intégration et à l’évolution de nos organisations. Les résultats différents que nous obtiendrons ne relèveront pas du hasard mais du fait qu’ayant le réflexe permanent de tenir compte du bonheur des personnes changera nos pratiques en gestion humaine des ressources. Chronique radio
Pour écouter la chronique radio en lien avec ce billet, visitez :
Bonheur au travail sur les ondes de Radio-Canada "Des matins en or"

La rentrée : retour à la réalité! Mais quelle réalité?

22 septembre   Daniel Déry   Inspiration   leader, gestion humaine, bonheur au travail
Entete Blg Daniel2

La fin des vacances, le retour à l’école des enfants et notre retour au travail marquent le retour à la réalité, parfois avec bonheur, parfois avec une touche de gris. Et si mon été ne s’est pas déroulé comme je le souhaitais? Oups! Trop tard... c’est fini... à l’été prochain! Notre retour au travail signifie le retour à quelle réalité? Est-ce bien celle que nous désirons? Si oui, félicitations! Vous faites partie des gens ayant probablement fait les bons choix. Sinon, qu’en est-il de la perception de votre réalité? Il a été démontré, il y a longtemps, que notre réalité n’est pas celle que nous percevons. Nous la construisons avec nos propres filtres. Nous aurions accès qu’à une partie de la réalité. Le pouvoir Je crois fermement en cette théorie. Bien sûr, mon côté très exigeant envers moi-même aime l’idée que nous avons du pouvoir sur ce qui nous arrive. Même lors des événements les plus dramatiques, ceux que nous aurions tellement aimé éviter, nous avons au minimum le pouvoir sur nos réactions et notre attitude. J’aime penser que je suis responsable à au moins 50% de ce qui m’arrive. Évidemment, le décès de mon père au jeune âge de 65 ans le mois dernier a également alimenté mes réflexions et mes présents propos. Carpe Diem Cueillir le jour pour construire notre réalité. L’expression Carpe Diem m’est revenue en revoyant récemment La Société des Poètes disparus de 1989 avec Robin Williams. Le professeur incarné par M. Williams demande à ses jeunes étudiants de «saisir le jour» pour grandir et contribuer à construire des choses plus grandes qu’eux-mêmes. À l’époque, ce film avait touché le cœur des gens au point de recevoir six récompenses majeures, dont un Oscar. Carpe Diem au travail Nous devrions également pouvoir l’appliquer au monde du travail. Si nous voulons continuer à grandir, être heureux au travail et tendre à être un collègue ou un patron apprécié, nous avons des questions à nous poser. Donner un sens Comme patron, nous ne voulons pas d’employés ne venant que chercher leur paye. C’est à nous de trouver des motifs plus nobles et inspirants pour amener les personnes à se dépasser et être fiers. Comme patron et comme employé, comment puis-je m’améliorer aujourd’hui? Pourrais-je avoir de meilleurs résultats en qualité et en quantité? Passer à l’action Notre réalité nous rattrape et nous n’avons plus le temps de réfléchir. Le rythme et les obligations quotidiennes nous propulsent vers l’avant, tête baissée. Et si nous étions plus créatifs! Que pourrions-nous faire autrement? Que devrais-je remettre en question? Que devrais-je changer dès maintenant pour combiner performance et équilibre? Les autres Être heureux au travail est une responsabilité partagée. Nous avons donc du pouvoir là-dessus également! Nous devons prendre conscience que chaque journée et chaque moment sont uniques. Le temps que vous prenez pour lire ces lignes ne reviendra jamais. Donc, considérant que cette journée est unique, que c’est le dernier 22 septembre 2014 de ma vie, quelle attitude dois-je choisir pour en faire une belle journée pour moi et mon entourage? Choisir Entrer au travail tous les matins est un choix. Choisir est un acte responsable et un choix à assumer devrait contribuer à nous rendre heureux. Et vous, quels choix ferez-vous aujourd’hui? Que ferez-vous pour l’assumer et créer votre propre bonheur au travail?  Difficile de répondre? Contactez-nous! Merci Merci à tous les employés de l’équipe LeBleu 2935 qui choisissent tous les matins de venir nous rejoindre pour contribuer à créer pour eux-mêmes, nous et nos clients, des environnements de travail pouvant combiner performance et bonheur au quotidien. Daniel Déry / ddery@danieldery.com