Loading...

Blogue

Nos meilleures idées, nos meilleurs pratiques
Blogue /  Hommage aux lundis!

Hommage aux lundis!

D’aussi loin que je me souvienne, les débuts de semaine ont la vie dure. Les écoliers comme les adultes en emploi ne célèbrent que trois jours ouvrables sur cinq. Yé! C’est mercredi, milieu de semaine! Yes, jeudi, jour de paie! Encore mieux, c’est vendredi, dernière journée avant le week-end! Il reste le lundi et le mardi et, croyez-moi, le premier est davantage malmené. En effet, même la fête du Travail tente de nous faire oublier un lundi!

Un jour, un employeur m’a dit : «Je ne veux pas que mes employés soient heureux de rentrer le lundi, je veux qu’ils soient tristes de quitter le vendredi!»

Et vous, êtes-vous heureux de rentrer travailler le lundi matin? Si oui, génial! Ne perdez pas la recette et soyez inspirants et contaminants pour votre entourage!

Si vous n’êtes pas certain de votre réponse, ça équivaut, quant à moi, à un non. Je ne crois pas que nous devions accepter les lundis matins comme une fatalité, une obligation ou un mal nécessaire.

Si votre impression de bonheur le lundi matin n’est pas au niveau que vous souhaiteriez, accordez-vous le privilège de remettre des choses en question et d’oser la carte de la créativité afin de changer des éléments représentant des cailloux dans vos chaussures.

Exaspérés de tolérer l’inacceptable, certains choisiront ultimement de quitter leur emploi ou leurs études. Avant d’en arriver à des options aussi drastiques, s’il vous plait, envisagez d’autres choix.

Se poser des questions, se remettre en question, oser nommer à son employeur ce qui nous draine vers le bas, demande une bonne dose de courage. Quelles seront les réactions et les réponses de l’autre sont de grandes inconnues. L’inquiétude peut être d’autant plus grande si mon interlocuteur n’est pas réputé pour son ouverture… Quoi qu’il en soit, votre bonheur est en jeu avec des conséquences et des impacts sur vous, votre travail, vos collègues et votre vie privée. Ne pas parler me semble un bien plus grand risque.

Évidemment, il est fort possible que je n’obtienne pas tout ce que je souhaiterais. Par contre, si nous ne sommes pas dans une dynamique où quelqu’un doit avoir raison et où il doit y avoir un gagnant, les échanges seront constructifs. Particulièrement si vous n’êtes pas en mode revendication mais en mode solution, vous chercherez ensemble des façons différentes de faire les choses pour rendre la tâche ou l’environnement plus agréable et efficace.

Encore une fois, le monde des communications est un incontournable avec tout le courage et l’humilité nécessaires pour oser parler et savoir se taire mais surtout questionner pour véritablement comprendre l’autre. Nous voulons tous être écoutés, entendus, compris et considérés. Le défi : quelqu’un doit ouvrir le dialogue!

Employeurs

Osez ouvrir ce dialogue. Osez demander à vos employés si ils sont heureux de rentrer les lundis matins. Par peur de la réponse, il y a de ces questions qu’on préfère ne pas poser. Osez, car si la réponse n’est pas enthousiaste et positive, vous en payez déjà le prix tous les jours, et depuis peut-être longtemps… Par contre, soyez prêt à écouter et à vous remettre en question.

Employés

Prenez le risque de soumettre des idées, des suggestions permettant de contribuer à améliorer l’entreprise où vous travaillez. Aucun employeur ne devrait être fermé à faire évoluer son entreprise si tout le monde est gagnant. Si vous rencontrez l’exception qui confirme la règle, vous saurez quoi faire…

N’oubliez pas que votre employeur n’a pas la responsabilité de votre bonheur. Cela vous appartient. L’employeur ne peut que déployer des moyens, de nouvelles façons de faire, bonifier des politiques et des procédures en prenant en considération les besoins des personnes composant ses équipes. Nommer vos besoins avec les suggestions les accompagnant est donc un pas important, tout en vous souvenant que votre bonheur repose à plus de 50 % entre vos mains.

Étudiants

En ce début d’année scolaire, sachez également identifier vos besoins. Bien que vos résultats reposeront sur vos efforts et votre persévérance, sentez-vous légitime de nommer vos besoins. Votre employeur, vos parents, vos amis, votre conjoint et dans certains cas vos enfants doivent être mis à contribution. Ne les laissez pas deviner vos besoins, vous pourriez être déçus! Ils peuvent et doivent travailler avec vous pour contribuer à votre succès scolaire.

Toute l’équipe LeBleu2935 vous souhaite une bonne rentrée et surtout, de joyeux lundis matins, présages de semaines combinant bonheur et performance!