Loading...

Blogue

Nos meilleures idées, nos meilleurs pratiques
Blogue /  Gestionnaires, avez-vous le courage de...

Gestionnaires, avez-vous le courage de...

Actuellement, dans différentes entreprises ou organisations, les postes de gestionnaires sont comblés par des gens qui n’ont pas nécessairement eu la formation pour le devenir. La plupart du temps, ceux-ci sont promus gestionnaires, car ils sont très travaillants et très engagés envers leurs employeurs. Une fois en poste, ils réalisent qu’être gestionnaire n’est pas si simple. Le regard des gens avec qui vous étiez collègues change, car vous êtes maintenant en position d`autorité. Souvent, les personnes avec qui vous aviez beaucoup de plaisir et de complicité commencent à vous confronter et même à résister aux changements que vous proposez. Difficile de comprendre pourquoi les gens réagissent ainsi, surtout qu`auparavant, quand vous étiez leurs collègues, ils souhaitaient tous des changements!

Dès ce moment, la peur peut commencer à envahir le nouveau gestionnaire. C`est ce qu’on appelle l`isolement. Plus on occupe un poste hiérarchique important dans une organisation, plus les chances sont grandes de se sentir isolé. Pour y faire face, vous aurez besoin de courage!

Avoir le courage d`en parler

Trop souvent, les nouveaux gestionnaires ne parlent pas de ces situations. Ils ont peur de passer pour des incompétents. Pour moi, d`avoir le courage de parler à son patron ou à une personne qui peut aider est un signe d`humilité et de leadership. Au contraire, de ne pas en parler peut amener à l`abandon, car le niveau de stress sera insupportable.

Avoir le courage de mettre votre équipe dans le coup

Afin d'éviter la confrontation, les gestionnaires vont essayer de trouver, par eux-mêmes, une solution face à un problème sans impliquer leurs équipes dans le processus. Le plus difficile dans cette situation, c`est d`essayer de convaincre l`équipe du changement à appliquer. Avec un peu de courage, il est bien plus profitable d`impliquer votre équipe dans la démarche de réflexion pour trouver une solution. Ainsi, la solution tiendra compte de la réalité. La solution sera aussi implantée avec beaucoup moins de résistances, car les gens y croiront! C`est aussi une belle opportunité pour travailler la responsabilisation des individus qui forment l`équipe.

Avoir le courage d`agir

Même après avoir impliqué votre équipe dans le processus de solution, vous rencontrerez de la résistance. La raison est simple, tout changement demande de faire les choses autrement, donc la routine change. La résistance est donc presque inévitable. Souvent, pour éviter la confrontation, les gestionnaires n’interviendront pas en espérant que les choses se placent d’eux-mêmes. C`est exactement la chose à ne pas faire. Il faut avoir le courage d`agir et de rencontrer la ou les personnes immédiatement pour comprendre ce qui se passe.

Une des premières raisons d`intervenir est de valider s’il y a encore des incompréhensions reliées au changement ou si la résistance est strictement reliée à des attitudes négatives volontaires. Un des risques de ne pas intervenir est que l’équipe soit affectée par ces attitudes négatives. Un manque de leadership peut s’avérer très nocif dans une organisation surtout en période de changements. Souvent, agir sécurise les bons joueurs dans l`équipe et mobilise le reste de l’équipe.

Pour savoir si, en tant que gestionnaire, votre courage a fait défaut durant l`année, voici un moyen très simple pour le valider :

Si lors d’une évaluation annuelle vous annoncez pour la première fois à un employé vos insatisfactions vis-à-vis un comportement ou une attitude, c’est que vous auriez dû intervenir bien avant. Les évaluations annuelles devraient être une rencontre ou vous faites un suivi d’objectifs et non un endroit pour annoncer en primeur des mauvaises nouvelles.

Et puis, avez-vous le courage?

David / dbradley@danieldery.com